Etudier ou faire un stage en médecine en Espagne

Avec sa première place au classement mondial de l’OMS, la formation en médecine française fait bien des jaloux. Pourtant, son système d’études est loin d’être parfait. L’Espagne, quant à elle est 7 ème, et les échanges d’étudiants entre les deux pays sont de plus en plus fréquents. Vous voulez être le prochain sur la liste ? C’est possible ! Dans ce domaine, beaucoup considèrent qu’une année ou quelques mois dans un autre pays comme une perte de temps, mais étudier la médecine à l’étranger peut vous apportez énormément, autant au niveau personnel que professionnel. Vous allez découvrir de nouvelles pratiques médicales, peut être de nouvelles maladies, vous immerger dans la culture espagnole et apprendre une nouvelle langue, etc. Plusieurs points positifs qui motivent à partir.

Faire un stage en Espagne avec l’IFMSA

« Think globally, Act Locally » est la devise de cette association étudiante reconnue par l’OMS. Pour faire un échange en Espagne avec l’IFMSA et vivre une expérience unique, il faut d’abord vous adresser à la personne chargée de l’IFMSA ou des échanges à l’étranger dans votre corpo et surtout vous y prendre un an à l’avance. Pour pouvoir partir sereinnement en Espagne, il faut déjà connaitre le fonctionnement de ces études en médecine, même si grace à l’harmonisation européenne, les systèmes français et espagnol se ressemblent.

L’entrée en études de médecine : une préparation dès le lycée

Alors qu’en France, tout élève qui a été reçu au baccalauréat peut se présenter au concours, quelque soit sa note, les étudiants espagnols sont sélectionnés en fonction de leurs notes du « bachillerato » (équivalent à l’année de première) et la « selectividad » ou « bachillero »(équivalent de notre baccalauréat). Les notes tout au long du lycée comptent pour 60% de la note de la selectividad. Les futurs médecins sont alors habitués à travailler très dur au lycée pour avoir les meilleures notes possibles, et beaucoup redoublent leur année de terminale pour pouvoir avoir de meilleures notes.

Le cursus des études en médecineétudier la médecine en Espagne

Le nombre d’année est le même que celui en France. Les trois premières années sont dédiées à l’enseignement avec un programme aussi complet qu’en France, si ce n’est plus ! Pour cela, une grande mémoire est nécessaire, le « par coeur » est encore plus poussé en Espagne. Par contre, il y a très peu voire pas du tout de stage en hopital avant la 4ème année, ce qui est un peu dommage.

La deuxième période des études se déroule à moitié à l’hopital et à moitié en cours. L’Espagne a un très bon enseignement clinique, cependant l’étudiant à l’hopital est plus passif qu’en France. Et même si beaucoup de français se plaignent d’être peu payés pour travailler beaucoup, sachez que les espagnols ont encore moins de chance : aucune indemnisation, ni salaire malgrés les gardes et les astreintes…

Pour les examens, ils doivent également avoir une moyenne de 5/10 minimum. Ils ont des partiels qui sont facultatifs et peuvent avoir lieu à n’importe quel moment. En juin, les examens finaux ont lieu et les matières qu’ils avaient validitées lors du premier partiel, n’ont pas besoin d’être repassées. Comme en France, ce sont des QCM, des questions courtes ou parfois des oraux. Ils ont également un système original de « matriculation », dans lequel les élèves choississent au début de l’année les cours auxquels ils veulent participer. Si une de ces matières n’est pas validée après le ratrapage, ils ont la possibilité de passer au niveau supérieur en devant rattraper l’année d’après la matière en question.

Pour rentrer à l’internat, le Numerus Clausus est encore plus sévère qu’en France, il n’y a pas assez de places pour tout le monde… Pour 6500 étudiants en sixième année, il n’y a que 5000 places.

L’ambiance à la faculté de médecine

Apparemment, l’image de Médecine comme étant une beuverie générale ne se retrouve pas en Espagne. Les étudiants en médecine sont plus sérieux, parait-il. Leur système en serait la raison : « seuls arrivent en fac des étudiants studieux et sérieux avec de bonnes méthodes de travail acquises au cours d’années stressantes de lycée de par la selectividad ».

Ne soyez plus jaloux de vos amis en Histoire, Langues, Sciences politiques, Ingénieurie ou autre qui partent étudier ou faire des stages partout dans le monde, vous en avez également la possibilité !

Laisser un commentaire